Dossier spécial

Chômage

Le chômage désigne la situation des personnes souhaitant travailler et à la recherche d’un emploi. En France, la perte involontaire d’un emploi rend éligible l’ancien salarié à une indemnisation de l’assurance chômage.

Comment définir le chômage ?

Selon la norme retenue par le Bureau international du travail (BIT), le chômeur doit répondre à l’ensemble des caractéristiques suivantes :

  • Il est âgé de 15 ans ou plus.
  • Il est « sans travail », ce qui signifie qu’il n’a exercé strictement aucune activité professionnelle sur la période de référence.
  • Il recherche activement un emploi, et souhaite donc travailler.
  • Il est « disponible pour travailler », dans un délai maximal de quinze jours après la proposition d’emploi qui lui serait faite.

En France, les chômeurs inscrits à Pôle Emploi sont classés en cinq catégories :

  • La catégorie A regroupe les personnes sans emploi et n’ayant exercé aucune activité au cours du mois écoulé.
  • La catégorie B regroupe les personnes à la recherche d’un emploi et ayant travaillé au maximum 78 heures au cours du mois écoulé.
  • La catégorie C regroupe les personnes à la recherche d’un emploi et ayant travaillé plus de 78 heures au cours du mois écoulé.
  • La catégorie D regroupe les personnes non immédiatement disponibles et non tenues de rechercher activement un emploi (chômeurs en formation, en maladie…).
  • La catégorie E regroupe les personnes ayant déjà un emploi et cherchant une nouvelle activité.

Qu’est-ce que l’assurance chômage ?

L’assurance chômage a été créée en 1958 afin de protéger les salariés contre le risque de perte d’emploi. En cas de chômage, le bénéficiaire perçoit une allocation dont le montant est calculé en fonction de son ancien salaire brut. Elle s’élève en moyenne à 72 % de la rémunération avant chômage. La durée du versement est de deux ans ou de trois ans pour les travailleurs de plus de 55 ans.

Le financement de l’assurance chômage est réalisé par le versement d’une cotisation spécifique représentant 4,05 % du salaire brut. La gestion du régime est confiée à l’Unédic, ou « union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce ».

Quelles sont les dernières évolutions de la législation ou de la réglementation en matière de chômage ? Découvrez ici un fil d’actualité complet.